Gault et Millau - 2011

Depuis 1987, Françoise et Denis Clair travaillent une quinzaine d'hectares de vignes, situées essentiellement sur les appellations Saint-Aubin et Santenay. En progrès constants, le domaine est de plus en plus reconnu, les vins rouges proposant souvent une très belle définition aromatique.
  • Bourgogne Hautes CĂ´tes de Beaune Rouge 2008 : 16,5/20

    Bravo pour le croquant d'un millésime plein et généreux. Un vin délicieux, acidulé et long, mais charmeur par ses saveurs épicées et chaleureuses en finale.
  • Puligny-Montrachet Premier Cru La Garenne 2008 : 17/20

    Magnifique vin racé sur l'amande, la noisette, le beurre - puis des notes iodées -, qui s'exprime sur une grande longueur. La finesse apparente laisse vite place à la puissance du cru. Très profond et ample.
  • Saint-Aubin Premier Cru Sur le sentier du clou Blanc 2008 : 15/20

    Ce sain-aubin développe des notes de pop-corn torréfié, avec beaucoup de fraîcheur provoquée par les nuances minérales du terroir. En bouche, l'équilibre est très bon malgré la présence de l'élevage qui se dissipera d'ici deux ans.
  • Saint-Aubin Premier Cru Les Murgers des Dents de Chien 2008 : 16/20

    Ce Saint-Aubin affiche la race et la personnalité des grands vins de Puligny. La boughe est longue et crémeuse, au toasté léger, rafraîchie par la trame minérale qui fait la grandeur de ce lieu-dit. Chapeau !
  • Santenay Clos Genet 2008 : 17/20

    Une précision remarquable pour un Santenay très racé, au fruit certes riche mais jamais lourd. Ce vin semble à la fois velouté, puissant et volumineux mais aussi floral et délicat. Un magnifique mariage de la puissance et de la fraîcheur.
  • Santenay Premier Cru Clos de la Comme 2008 : 16,5/20

    Nez riche aux arômes de fruits rouges : griotte et framboise. La bouche est dense, fruitée et élégante. On passe un bon moment avec ce vin, jusque dans sa longueur gourmande.
  • Santenay Premier Cru Clos des Mouches 2008 : 16,5/20

    Une vraie bomb de fruits, où l'on devine un vin juteux, avec des arômes de cerise et de cassis. La bouche est profonde et dense, pouvue de tanins souples et enrobés. Beaucoup de plaisir.
Retour Ă  la Revue de Presse